Le secteur

Notre circonscription de pilotage comprend la partie du Saint-Laurent allant de l'extrémité ouest du port de Montréal jusqu'au port de Québec, y compris l'approche de la Voie maritime jusqu'à l'écluse de Saint-Lambert.

Elle s'étend donc sur une distance de 140 milles nautiques. Cette section du fleuve, peu profonde sur la plus grande partie de sa longueur, comprend un chenal tortueux, dragué et relativement étroit, soit 245 mètres de largueur et d'une profondeur minimale qui varie de 11,30 mètres de Montréal à Batiscan et de 10,70 m en aval.

Les principaux risques de navigation sont les courants, les eaux restreintes, la nature du chenal dragué, les fréquentes périodes de mauvaise visibilité, la densité du trafic et l'état des glaces en hiver.

Les missions de pilotage du secteur de la circonscription 1, entre Québec et Montréal, durent en moyenne 6.5 heures. La circonscription est divisée en deux secteurs distincts depuis Trois-Rivières.

Les pilotes de la CPSLC possèdent un brevet de pilotage valable seulement dans l'une des deux sections et ne peuvent piloter dans aucune autre section. Ils deviennent ainsi des spécialistes maitrisant parfaitement les connaissances locales de leur secteur.

Signalons que le 23 octobre 1998, le lac St-Pierre a été reconnu par la convention internationale RAMSAR et que le 8 juin 2001, l'UNESCO a inauguré la Réserve de la Biosphère du Lac St-Pierre. Depuis, nombre d'efforts ont été consentis par les industries, les armateurs, les gouvernements fédéral et provincial, les scientifiques et les amoureux de la nature afin de concilier écologie et économie.

 

 

propulsé par E-majine